Comment construire son projet d’affichage dynamique ?

Avec l’importance de l’audiovisuel à l'ère des technologies de l’information, l’affichage dynamique deviendra bientôt incontournable dans tous les secteurs d’activité. Les bénéfices en termes de vecteur de communication, d’engagement et de support d’information interactif ne sont plus à démontrer.


Contrairement à une idée reçue, l’affichage dynamique n’est pas réservé qu’aux services communication des grandes entreprises et aux régies publicitaires. Le moment est plus que jamais opportun pour installer et booster votre activité grâce au déploiement d’un dispositif digital.


Setup vous montre comment bien appréhender ce projet et lancer rapidement votre affichage dynamique dans les meilleures conditions en toute simplicité.


Dans les grandes villes, les écrans publicitaires géants ont déjà envahi l’espace public.

Qu’est-ce que l’affichage dynamique ?


L’affichage dynamique est une forme de publicité comportant un écran, née avec l’ère digital. Après les traditionnelles affiches publicitaires statiques et les premières télévisions cathodiques dans les vitrines de magasin, l’affichage dynamique a pris surtout essor au début des années 2010 avec l’apparition de la technologie LED qui permet d’avoir des coûts réduits tout en ayant une qualité d’images optimales.


Avec l’arrivée d’internet et les diverses applications externes, l’affichage dynamique existe maintenant sous plusieurs formes et son utilisation est redéfinie par les nombreuses possibilités qu’offrent les innovations technologiques actuelles (réalité virtuelle, intelligence artificielle). Outil de communication et de marketing mais aussi d’aide à la force de vente dans le commerce et le retail, l’affichage dynamique s’adapte pour proposer d’autres parcours clients.


Clarifiez votre objectif : interne ou externe ?



Une réflexion préalable sur les objectifs de l’entreprise en affichage dynamique permet de bien débuter son projet.

L’affichage dynamique constitue un investissement intéressant si et seulement si vous avez au préalable défini des objectifs marketing, commerciaux ou de communication. Sont-ils quantifiables et mesurables ? Avez-vous défini les cibles de l’affichage ? Quelles seront les bénéfices en termes d’image de marque ?


Pensez à l’affichage dynamique comme n’importe quel support de communication (print, digital). Les besoins internes sont forcément différents de l’externe. Cette phase de réflexion vous permettra de partager votre stratégie aux décisionnaires de votre entreprise, renforcer vos idées afin de les soumettre à la hiérarchie. Quelques exemples de cas courants :


Pour déterminer ces objectifs business, vous pouvez utiliser un modèle décisionnel tel que SMART, élaborer un mind-mapping ou encore mener une étude géographique du lieu de passage des cibles. N’hésitez pas à créer des “personas”, c’est à dire un portrait approfondi de vos cibles. Par exemple :


En interne :

En tant que salarié, je me tiens au courant des actualités de la société et cela me donne du contenu pour mon travail.

En tant que salarié, je quitte mon entreprise en me tenant informé du trafic routier.

En tant que manager, je suis en mesure de partager des informations à mes collaborateurs leur permettant de mieux performer.

En tant que responsable communication, j’envoie des informations qui dynamisent les échanges dans différents lieux de détente en renforçant l’esprit corporate.

En externe :

En tant que gérant d’une boutique, je renforce le merchandising et le positionnement de mon enseigne.

En tant que vendeur, j’accueille des clients plus informés et donc plus qualifiés.

En tant que client, j’ai une visibilité immédiate des offres promotionnelles.

En tant que client, je passe régulièrement devant une vitrine qui attire mon regard.

En tant que client, j’ai une meilleure expérience client de la boutique.


Mettez en place une configuration adaptée


La configuration choisie sera déterminée par votre budget et votre besoin. C’est la partie la plus importante nécessitant de faire un état des lieux de l’informatique, du réseau et des technologies qui vous conviennent. Cela constitue souvent un frein dans la réalisation d’un projet d’affichage dynamique. Mais, nous allons voir qu’il existe des solutions intégrées tout-en-un. Pour choisir quelle configuration, plusieurs critères doivent être passés au crible.


Comment souhaitez-vous gérer le contenu ?



BrightAuthor : le logiciel gratuit de BrightSign qui gère la publication, la gestion et la visualisation des médias en affichage dynamique

Un logiciel professionnel est indispensable et largement conseillé pour gérer le contenu sur l’écran de diffusion, c’est à dire le lancer, le programmer et le diffuser. Mais, si vous souhaitez vous passer de fonctions telles que programmer une fréquence de publications, il est également possible de faire de l’affichage dynamique avec un téléviseur comportant une prise Usb et une fonction diaporama, mais l’actualisation est un peu laborieuse...


Le projet doit reposer sur un ensemble cohérent. Le plus répandu se compose d’un téléviseur alimenté par un player (lecteur multimédia ou boîtier). Le logiciel est intégré dans le player qui est l’intermédiaire pour la gestion des fichiers médias jusqu’à l’écran de diffusion.


De plus, le logiciel offre une interface ergonomique pour gérer sereinement et régulièrement le contenu. Beaucoup trop d’informations sur une interface risquerait de complexifier la tâche. Certaines solutions offrent une version d’essai, ce qui vous permet de tester l’ensemble des fonctionnalités.


Comment est effectué l’accès à internet ?



Selon l’emplacement des écrans et les médias diffusés, il est nécessaire d’optimiser ou de raccorder le réseau internet.

Une fois l’écran de diffusion choisi, celui-ci doit se connecter à un réseau pour récupérer le contenu. Si votre écran est intelligent à la manière d’une smart TV, il peut se connecter sur le cloud. Mais en général, les écrans performants ne sont pas connectés. Vous avez deux solutions :


- Vous vous appuyez sur le réseau local de votre entreprise. Le serveur et le player doivent être connectés au même réseau local. Rapprochez-vous éventuellement de votre Direction Informatique pour connaître les caractéristiques de votre réseau. L’avantage réside notamment dans le maintien d’une confidentialité maximale de vos données tout en bénéficiant d’un débit internet stable supportant de nombreux médias.


- Vous optez pour le cloud. Le logiciel d’affichage dynamique est alors accessible depuis n’importe quel moniteur connecté ou moniteur ordinaire compatible avec un player connecté. Cette méthode est extrêmement flexible avec une offre intégrée sous forme d’abonnement mensuel. L'affichage peut être modifié à partir d'un ordinateur et d'un accès internet.


Intégrez-vous des API ?



Les applications tierces peuvent être intégrées à vos écrans de diffusion : Youtube, Twitter, Facebook, Instagram, Météo…


Vous aurez peut-être besoin d’intégrer des applications externes appelées API. Celles-ci sont utiles pour la diffusion de messages actualisables en temps réel. Par exemple l’heure, le cours des devises ou un flux RSS. Mais, vous pouvez également faire partager un live-tweet, animer un sondage Facebook ou diffuser une discussion Slack. Beaucoup de possibilités peuvent s’ouvrir avec votre audience.


L’efficacité de l’implémentation dépend également de la performance demandée en termes de diffusion. La diffusion du média notamment en termes de ressources utilisées ne doit pas venir absorber tout le réseau sous peine de difficulté de flux. Une technologie mal choisie peut présenter des cadences lors de la diffusion ou une mauvaise qualité d’images.

Vous pouvez également tirer parti directement de vos bases de données internes. Par exemple, vous pouvez avoir une liste de salariés à mettre en avant, selon plusieurs critères. Il peut être intéressant d’automatiser une sélection par mois et la diffuser sur vos écrans, sans que vous ayez à mettre à jour manuellement.


Déterminez votre équipement



L’impact sur votre audience est différent selon votre écran : mur d’images, totem, moniteur, écran transparent...

Pour choisir son écran de diffusion optimal, vous avez le choix entre différents types : de l’écran plasma au mur d’images en passant par le totem interactif. Prenez en compte le niveau de contraste, la luminosité, la taille, la performance et les capacités de résistance de l’écran. Un des risques réside dans l’affichage de l’écran noir. Heureusement, sur le marché, des machines comportant un cache peuvent palier à ce problème en cas de coupure de connexion.


Les aspects pratiques de la pièce où sera installé l’écran de diffusion ne sont pas à négliger. Un oubli dans l’analyse des paramètres amène parfois à des conséquences irréversibles ou du moins coûteuses pour tous. La hauteur à laquelle sera installé l’écran, un risque de débranchement, une pièce non climatisée… Les technologies mises en oeuvres dans les nouveaux écrans sont censées être de pointe mais ne sont pas toujours adaptées à une utilisation longue durée.


Il vaut mieux également orienter ses besoins sur le long terme. Le fonctionnement de l’écran doit pouvoir tenir sur plusieurs années. Il peut également être intéressant d’opter pour une configuration ouverte qui permettra d’évoluer au fur et à mesure votre parc d’écrans. De manière générale, évitez d’opter pour des solutions qui vous enferment dans un système ou dans un constructeur, vous serez vite limité en possibilité. La pénétration du digital grandit fortement dans notre vie quotidienne. Les bénéfices en termes d’image de marque, d’innovation et de compétitivité sont précieuses pour une entreprise qui évolue dans un contexte de plus en plus rapide et incertain.


Définir un plan de contenus



Pour renforcer votre image de marque, utilisez des outils graphiques professionnels.

La nature des contenus s’avère important à prendre en compte. Il vous permettra de travailler sur l’attractivité du message. Il peut être informatif, promotionnel voire engageant. De préférence, jouez sur des formats courts.


La question des ressources internes pour la création des contenus doit être réfléchi en amont du projet d’affichage dynamique. Un projet dont le renouvellement du contenu ne se fait pas est un échec. Préférez-vous faire appel à un prestataire externe ou gérez vous-même le contenu ? En particulier si vous choisissez de la vidéo, il peut être pertinent de se tourner vers une agence spécialisée dans le domaine.


Ainsi, le choix du type de format prend d’autant plus son sens. Un player prenant en charge un maximum de formats (pdf, html, ppt, psd, etc…) est un avantage appréciable. Certains players sont même dotés d’éditeurs de contenu avec des templates par secteurs d’activité. Vous n’avez plus qu’à personnaliser selon vos besoins.